recevoir le catalogue gratuit les livres classes par themes commander les videos sur chaque livre

envois manuscrits entretiens liens extraits contact mail page d'accueil

france quebec suisse belgique autres pays

commander
ce site accepte les cryptomonnaies bitcoin ethereum

256-bit encryption
Exp 8 juillet 2020


Recevez le Catalogue
couleurs chez vous :


catalogue gratuit



Ames descendues sur terre du Dr Linda Backman
HRM-BUAMESDESC




Les Vies Successives, le premier livre français sur la reincarnation
HRM-BUVIESSUCCES




Une économie au pur standard or, livre du Pr Mark Skousen
HRM-BUSKOUSEN




Comment notre inconscient nous rend malade (quand on se ment à soi-même) du Dr Thomas-Lamotte
HRM-BUCOMMENT



Memoires de l'Au Dela de Michael Newton
HRM-BUMEMOIRES




La Vie entre les Vies de Michael Newton
HRM-BULAVIENTRE




le Nouveau Testament par les visions de Therese Neumann
HRM-BUNTTN




kleptocratie francaise
HRM-BUKLEPTO




Cliquez ici pour L'ENCYCLOPEDIE T1
HRM-BUENCYC1




Cliquez ici pour L'ENCYCLOPEDIE T2
HRM-BUENCYC2




Cliquez ici pour LA LEVITATION CHEZ LES MYSTIQUES
HRM-BULEVITA



genie du capitalisme
HRM-BUGENIE



Cliquez ici pour LE PRINCIPE DE LUCIFER 2
HRM-BULULU2



Cliquez ici  pour LE PRINCIPE DE LUCIFER
HRM-BULULU1




666
HRM-BUTHIERS




666
HRM-BUFJEVA




Adolf Hitler ou La vengeance de la planche a billets de Pierre Jovanovic
HRM-BUAHOLPAB




blythe masters
HRM-BUNPJ




Cliquez ici pour 777
HRM-BUWS777




Cliquez ici pour Notre-Dame de l'Apocalypse
HRM-BUAPOC




Cliquez ici pour LE MENSONGE UNIVERSEL
HRM-BUMENSONGE




Cliquez ici pour L'EXPLORATEUR
HRM-BUEXPLORAT




Cliquez ici pour ENOCH, DIALOGUES
HRM-BUENOCH1




Cliquez ici pour LES SECRETS D'ENOCH
HRM-BUSECRETS




Cliquez ici  pour LA BIOGRAPHIE DE L'ARCHANGE GABRIEL
HRM-BUGABRIEL




Cliquez ici pour LE PRETRE DU TEMPS
HRM-BUPRETRE




Cliquez ici pour ENQUETE SUR L'EXISTENCE DES ANGES GARDIENS
HRM-BUANGESG




Cliquez ici pour LES GRANDS BOULEVERSEMENTS TERRESTRES
HRM-BULESGBT



Cliquez ici pour MONDES EN COLLISION
HRM-BUMONDES




Cliquez ici pour LE DESORDRE DES SIECLES
HRM-BUDESORD



Cliquez ici pour LE CONTACT DIVIN
HRM-BUCONTACTD



Cliquez ici pour LA DIVINE CONNEXION
HRM-BUDIVINECX



Cliquez ici pour L'ETRUSQUE
HRM-BUETRUSQ




Cliquez ici pour ROME
HRM-BUROME




Cliquez ici pour JESUS LE NAZAREEN
HRM-BUNAZAR




Cliquez ici pour Sinhoue l'Egyptien
HRM-BUSINHOUE



Cliquez ici pour LE SERVITEUR DU PROPHETE
HRM-BUSERVIT




Cliquez ici pour L'ESCHOLIER DE DIEU
HRM-BUESCHOL





HRM-BUCOLOMB



HRM-BUDARWIN


Cliquez ici pour Darwin..
HRM-BUDARWIN2


Cliquez ici pour Nag Hammadi 3
HRM-BUNAG3



Cliquez ici pour Nag Hammadi 2
HRM-BUNAG2


Cliquez ici pour NAG HAMMADI
HRM-BUNAG



les Integrales






mark skousen

Mark Skousen a été nommé comme l'un des meilleurs économistes mondiaux mais il est le SEUL à parler de l'or et de sa nécéssité de revenir à une économie saine plutôt que se reposer sur la planche à billets

HRM-BUSKOUSEN

Pendant combien de temps les banques vont tenir avec la fausse monnaie et les taux négatifs ? Dans ce livre, qui se lit comme un véritable roman « économique », le Pr. Mark Skousen explique comment revenir à une économie SAINE, à un moment où les populations européennes et américaines se demandent combien de temps leur système bancaire va encore tenir debout (sans parler des taux négatifs qui sont en train de détruire toutes les banques et assureurs sur leur passage, telles des violentes tornades financières). Mark Skousen montre l’absolu bien-fondé du standard or, tout en proposant des plans clairs et réalistes sur la manière dont le métal jaune doit redevenir la base absolue d’un système monétaire sain et qui inspire confiance.

Il explique aussi comment fonctionne un système « 100% or » en montrant comment il fonctionnait déjà à Venise, Paris, Amsterdam et dans le reste du monde. Et il donne également des détails inconnus sur les pratiques bancaires actuelles, autrefois considérées comme criminelles, qui sont hélas devenues, aujourd’hui, la norme dans toutes les banques modernes. En d’autres termes, il montre que les banques actuelles ne fonctionnent qu’avec un système criminel qui ne repose que sur du vent et qui finira par s’écrouler. Et au moment où il a écrit son livre, les taux négatifs n’avaient même pas fait leur apparition !

Le Pr. Mark Skousen est professeur d'université américain, diplômé de la Georges Washington University en politique monétaire, et, après une courte carrière d’analyste économique à la CIA dans les années 70, a enseigné, entre autres, à Yale, à Columbia Univeristy et a travaillé pour les plus grandes entreprises américaines. Il a été nommé  comme l’un des 20 économistes vivants les plus influents aux États-Unis. Voici plus de détails:


«L'étalon-or est moins coûteux que l'étalon papier»


«Autoriser l'État à créer de la monnaie-papier, c'est comme mettre un sou dans la boîte à fusibles. Les coûts en ressources du sou peuvent être plus faibles que les coûts en ressources du fusible, mais les coûts totaux, qui prennent en considération la probabilité d'un incendie ravageur, sont incontestablement plus élevés»  Alan Greenspan

«En juillet 1836, Jackson a émis sa célèbre circulaire interdisant l'utilisation des billets de banque pour l'achat de terres publiques dans l'Ouest, dans le but de réduire la fièvre spéculative et de restaurer la ‘'monnaie constitutionnelle'' »

# Remerciements:

Plusieurs chercheurs m'ont aidé dans la préparation de ce livre. Je suis particulièrement reconnaissant à ces membres de la George Washington University: Ching-Van Hsieh professeur d'économie, Joseph Aschhcim, professeur d'économie, Peter Hill professeur d'histoire, John W. Kendrick professeur d'économie, Henry Solomon, doyen de la Graduate School of Arts and Sciences, Arthur E. Burns, professeur émérite d'économie.

J'aimerais également remercier: Murray N. Rothbard, Professeur d'économie à la University of Nevada, Las Vegas, qui a suscité mon intérêt pour ce sujet et proposé plusieurs pistes de recherche, Larry T. Wimmer, professeur d'économie à la Brigham Young University, Laurence S. Moss, professeur associé de finance internationale invité à la Fletcher School of Law and Diplomacy, Tufts University, pour sa lecture de mon manuscrit et ses suggestions, et enfin: Arthur F. Burns et Milton Friedman pour leurs encouragements tout au long cette étude importante de la théorie monétaire.


«Rothbard compare le banquier de réserve fractionnaire à un escroc qui prend l'argent de la caisse de la société pour l'investir dans ses propres entreprises»


"Un retour du système actuel où le même argent est prêté 8 ou 10 fois, au système conservateur de dépôt en coffre-fort des anciens orfèvres, avant que ceux-ci ne commencent à prêter abusivement ce qui a été confié à leur protection".


C'est cet abus de confiance qui, après avoir été accepté comme pratique courante, a débouché sur la banque de dépôt moderne. Du point de vue de la confiance publique, cela demeure un abus; non plus un abus de confiance mais un abus des fonctions de prêt et de dépôt»  Irving Fisher 

«L'imposition est le prix qu'on paye pour avoir failli à construire une société civilisée. Plus le taux d'imposition est haut, plus l'échec est grand. Un État centralisé avec ses plans totalitaires représente une défaite complète vis à vis du monde civilisé, alors qu'une société totalement volontaire représente sa réussite ultime».

«Lorsque les déposants originaux apportaient leur or à l'orfèvre, la relation morale-légale est très claire. L'or appartient au déposant, l'orfèvre-banquier ne faisait que l'entreposer et émettait un reçu papier en guise de  preuve de propriété. Si le banquier venait à utiliser l'or du déposant à une autre fin, il était considéré comme un voleur. S'il venait à émettre des billets pour lesquels il n'y avait pas d'or, il était coupable de fraude»  Howard S. Katz


# Sur Mark Skousen

Mark Skousen est économiste, professeur d'université, spécialiste des investissements et auteur de 25 ouvrages. Il occupe actuellement la chaire Benjamin Franklin Management de l'Université Grantham. En 2004 et 2005 il a enseigné l'économie et les finances à l'Université de Columbia, ainsi qu'au Rollins College de Floride et au Mercy College de New York.  Depuis 30 ans il est aussi rédacteur en chef de la newsletter Forecasts & Strategies. Son doctorat à l'Université de George Washington a été soutenu intégralement sur le thème du standard or. Il a commencé sa carrière en tant qu'analyste économique à la CIA dès 1977, puis pour IBM et devint plus tard éditorialiste du célèbre magazine économique américaine Forbes. Ayant l'art d'expliquer l'économie simplement, l'Université de Grantham a renommé en son honneur la partie consacrée à l'économie, finances et management «le Mark Skousen School of Business».

«Jefferson conclut qu'aucun gouvernement, fût-il étatique ou fédéral, ne doit avoir le pouvoir de créer une banque ou d'émettre une monnaie-papier» 


# Préface de Mark Skousen pour l'édition française

''L'or ne change jamais de nature, n'a pas de nationalité, est éternel et est universellement accepté.

Il n'existe toujours pas de monnaie comparable à l'or. La règle d'or devrait être réappliquée avec honneur''. Charles De Gaulle, 1965


Compte tenu de la longue histoire d'amour entre l'or et les Français, c'est un honneur que mon livre sur l'étalon-or classique soit traduit en français. Peut-être que les Français vont nous mener à une nouvelle renaissance monétaire. En 1803, la Monnaie de Paris a émis la pièce de 20 francs en or, connue par la suite sous le nom de Napoléon, et a créé en 1856 l'Union Monétaire Latine. Cette union des pays européens a émis diverses pièces d'or: le 20 francs suisse, la 20 pesetas espagnole, la 20 lires italienne, le 20 francs belge et le 20 drachmes grec.

La pièce d'or française de 20 francs était appelée «l'euro avant l'euro». La puissance retrouvée du «franc germinal» devait durer jusqu'à la Grande Guerre. L'étalon-or classique a survécu jusqu'en 1914, au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Après la guerre cependant, les pays occidentaux ont trouvé qu'il était impossible de retourner à l'étalon-or classique avec la parité d'avant-guerre, sans subir une déflation massive. À la place, ils ont adopté le «standard d'échange de l'or», qui permettait aux banques centrales d'élargir leurs avoirs en devises sans couverture totale en or, tout en promettant une convertibilité en or à un prix fixe.


Est-ce que le standard or a engendré la Grande Dépression ?


Jacques Rueff, le ministre français des Finances partisan d'une monnaie solide, a vivement critiqué cette version diluée de l'étalon-or. Il a prédit que cela provoquerait un boom artificiel qui se terminerait mal. Il a écrit1:


L'étalon d'échange d'or a provoqué une immense révolution et a fabriqué le secret d'un déficit sans larmes. Il permettait aux pays en possession d'une monnaie bénéficiant d'un prestige international de donner sans prendre, de prêter sans emprunter et d'acheter sans payer. Ces processus colossaux, qui créaient un pouvoir d'achat sans base pertinente, étaient le seul facteur qui... a joyeusement provoqué le boom mondial des années 1928-1929 et n'a pas juste entraîné une hausse générale des prix, mais également une flambée spectaculaire des prix des actions et des titres/actions sur les marchés financiers.


C'est l'effondrement de ce château de cartes, construit sur l'étalon d'échange d'or en Europe- qui a transformé la récession de 1929 en une Grande Dépression. Une génération plus tard, les économistes keynésiens ont renouvelé leur attaque contre l'étalon-or international des années 1930 en tant que principal coupable de la Grande Dépression. Comme l'a écrit Barry Eichengreen: «Loin d'être synonyme de stabilité, l'étalon-or était en soi la principale menace à la stabilité financière et la prospérité économique entre les deux guerres»2.


Pourtant, il est clairement apparu que même sous l'inflationniste standard or, un crash et une dépression massifs auraient pu être évités, ou du moins reportés.


Comme les économistes monétaires Milton Friedman et Richard Timberlake, entre autres, l'ont souligné, le stock d'or américain a en réalité augmenté pendant les premières années de la contraction. La Fed aurait pu augmenter la masse monétaire, renflouer les banques commerciales en difficulté et empêcher l'économie de s'effondrer, si elle en avait décidé ainsi.


Vers le milieu de l'année 1931, les banques de la Réserve Fédérale avaient plus que doublé les réserves d'or légalement requises. De plus, en vertu des lois données à la Réserve Fédérale, celle-ci dispose de pouvoirs d'urgence lui permettant de supprimer toutes les exigences en matière de réserves d'or.3


Une cause peu connue d'instabilité monétaire:  La vraie doctrine des factures


Pourquoi alors la Réserve Fédérale a-t-elle ignoré son mandat d'être le prêteur du dernier recours et de choisir une politique de crédit facile en période de ralentissement?


La réponse se trouve dans un article obscur connu sous le nom de la doctrine des «factures réelles» qui en substance leur liait les mains. Celle-ci disait que la Fed devrait étendre ou bien réduire le crédit uniquement en se basant sur la croissance de l'économie réelle, ce qui veut dire la production et la commercialisation réelle de biens et services et non pour des investissements spéculatifs dans des actions ou l'immobilier. Si l'économie réelle était en expansion, la Fed devrait adapter sa politique en montant son crédit. Mais si l'économie réelle ralentit, l'expansion du crédit n'est pas nécessaire.


Comme l'a déclaré Charles O. Hardy, membre de la Fed en 1932, «ce n'est pas le rôle de la Réserve Fédérale de stimuler les entreprises en rendant l'argent artificiellement bon marché en période de dépression ou bien cher en période d'expansion, mais simplement de s'adapter aux conditions, telles qu'elle les constate"4


Bien qu'une telle politique ait généralement du sens pour les banques commerciales dans leurs pratiques de prêt, elle s'est avérée désastreuse lorsqu'elle a été adoptée par la Réserve Fédérale dans les années 1920 et 1930. La politique de la Fed est devenue procyclique plutôt qu'anticyclique. Dans les années 1920, les partisans de la doctrine des factures réelles ont sur-stimulé l'économie et dans les années 1930 ils ont refusé d'être les prêteurs du dernier recours. Par exemple, la Fed a décidé de ne pas intervenir lorsque la prestigieuse Banque des États-Unis, à la sonorité officielle, a subi un bank-run des clients sur ses dépôts en décembre 1930. La Fed a dit «non» à un renflouement. La banque ferma ses portes le 11 décembre 1930, ce que Milton Friedman qualifia de «journée d'infamie monétaire». Par la suite, des milliers d'autres banques américaines s'effondrèrent et la récession se transforma en Grande Dépression.5


En résumé, pour citer Thomas Humphrey et Richard Timberlake, «Une théorie monétaire désormais oubliée, connue sous le nom de «doctrine des factures réelles», a joué un rôle central, voire déterminant, en amenant ce désastre économique».


La fin de l'étalon-or:  Le dernier combat de la France


Durant la Grande Dépression, pays après pays, l'étalon-or a été abandonné. En septembre 1931, la Grande-Bretagne a été contrainte d'abandonner l'étalon-or. En 1933, sous le président Franklin Roosevelt, les États-Unis dévaluaient le dollar et interdisaient aux citoyens américains de posséder de l'or. La France en 1936 a été l'un des derniers membres du «bloc de l'or» à quitter l'étalon d'échange-or, et le franc a fortement fluctué. Aux termes de l'accord de Bretton Woods de 1944, le dollar américain régna suprêmement dans la période d'après-guerre. Il était convertible en or à un taux fixe de 35 dollars l'once. Les autres principales monnaies, y compris le franc français, étaient liées au dollar dans le cadre d'un mécanisme de change à taux fixe.


À une époque où l'or était mal vu comme étalon monétaire (on peut penser à l'expression de «la relique barbare» de Keynes), les Français ont été les derniers résistants. Sous l'influence de l'économiste français Jacques Rueff, le président Charles De Gaulle a appelé l'Ouest à revenir à l'étalon-or au début des années soixante.


Pour forcer la main, les Français ont réclamé de l'or en échange de leurs dollars américains dans les années 1960 et la course au dollar a commencé. Même les pièces d'argent ont disparu de la circulation. La crise du dollar a pris fin le 15 août 1971, lorsque le président Richard Nixon a fermé la fenêtre d'échange de l'or et a permis aux devises de fluctuer par rapport au dollar. Ce fut le dernier poignard fiché au cœur de l'étalon-or international officiel.


Comment survivre dans un monde d'argent papier


Dans l'ère de la monnaie papier ne reposant sur rien et des banques centrales d'après 1971, quel rôle joue l'or? L'inflation peut-elle être contenue? La première question à se poser est la suivante: «La Réserve Fédérale et les autres Banques Centrales peuvent-elles juguler l'inflation sans la discipline de l'or?»

De nombreux économistes conservateurs et partisans de l'or sont convaincus que la création de la Réserve Fédérale en décembre 1913 a été une invitation à la débauche ou plutôt destruction de la monnaie. Contrairement à sa mission officielle de défense du dollar, la Fed est devenue un «moteur inflationniste», selon Murray Rothbard. «La création de la Banque Centrale supprime les contrôles d'expansion du crédit bancaire et met en marche le moteur inflationniste.»6 Ils évoquent une étude réalisée par les économistes Carmen Reinhart et Ken Rogoff, qui montrait une augmentation spectaculaire de l'inflation depuis la création de la Fed en 1914 (voir le graphique suivante) Cependant, si j'interprète ce graphique historique, l'inflation des prix à la consommation n'a vraiment commencé qu'après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Qu'est-ce qui a provoqué ce passage à «l'ère de l'inflation», comme l'appelait Jacques Rueff? À mon avis, ce n'était pas tant la création de la Fed en tant que telle, mais l'adoption quasi universelle de l'économie keynésienne après la Seconde Guerre mondiale par la profession des économistes, par le Congrès et, bien sûr, les responsables de la Fed7. Le keynésianisme favorisait les dépenses déficitaires et une solution d'argent facile accommodante de la Banque Centrale. Nous avons les deux depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Dans les années 1970, de nombreux économistes conservateurs avaient averti qu'une fois que nous aurions quitté l'étalon or, le système monétaire deviendrait un bateau sans gouvernail.

L'or offrait une discipline pour empêcher les politiques démagogues et les groupes de lobbies de dépenser sans conséquences, et de créer un déficit inutile et une inflation galopante. Comme Ludwig von Mises nous a averti, «l'étalon-or rend la détermination du pouvoir d'achat de la monnaie indépendante de l'évolution des ambitions et des doctrines des partis politiques et des groupes de pression. Ce n'est pas le défaut de l'étalon d'or, c'est sa principale qualité.»8

Qui fournirait la discipline pour limiter les dépenses inutiles du gouvernement et les impressions excessives d'argent? Sans un standard de monnaie solide, les partisans de l'or et les gourous de l'argent solide ont prédit une nouvelle vague d'inflation galopante qui ressemble beaucoup au début des années 1920 en Allemagne. Les années 1970 ont été marquées par une période volatile de crises énergétiques, d'inflation à deux chiffres et de marchés baissiers en actions et en obligations. Le nouveau cri de ralliement était «achetez de l'or, achetez de l'argent, achetez des francs suisses» et autres investissements non traditionnels, y compris des biens immobiliers, des œuvres d'art et des objets de collection. Jacques Rueff était lui-même un critique sévère de l'inflation keynésienne: "L'inflation est l'œuvre du diable, car elle respecte les apparences sans rien détruire sauf les réalités." 9

Mais il ne fallut pas attendre longtemps avant que le marché lui-même ne fournisse une alternative à l'or. Les marchés des actions et des obligations sont devenus les moyens de défense contre l'inflation.


Wall Street a clairement expliqué que les dépenses incontrôlées et l'argent facile nuisaient aux marchés obligataires et boursiers, ainsi qu'à leurs activités. L'inflation doit cesser! Paul Volker et Alan Greenspan, tous deux des économistes et financiers expérimentés, basés à New York, ont été nommés Banquiers Centraux aux États-Unis et ont imposé une politique anti-inflation. Les métaux précieux sont alors entrés dans une période baissière, les marchés boursiers et obligataires traditionnels se sont redressés et ont connu des périodes haussières soutenues jusqu'au début du nouveau millénaire.


L'euro comme un quasi-standard or !


L'introduction de l'euro en 1999 visait à établir un système monétaire stable dans l'Union Européenne, qui comprenait la France et l'Allemagne. Certains économistes considéraient l'euro comme un nouvel étalon monétaire, «aussi solide que l'or». L'économiste espagnol Jose Huerta de Soto a écrit que, de fait, «les différents États membres de l'union monétaire ont complètement cédé, et perdu, leur autonomie monétaire, c'est-à-dire la possibilité de manipuler leur monnaie locale en la mettant au service des besoins politiques du moment. En ce sens, du moins en ce qui concerne les pays de la zone euro, l'euro a commencé à agir et continue d'agir de la même manière que l'étalon-or l'a fait à son époque. Nous devons donc considérer l'euro comme un pas très clair, véritable, même si imparfait, vers l'étalon-or.»

Huerto de Soto a également ajouté: «Jusqu'à l'adoption de l'euro, lorsqu'une crise frappait, les gouvernements et les banques centrales... ont systématiquement injecté toutes les liquidités nécessaires, ont laissé leur monnaie flotter, et se déprécier, et ont indéfiniment reporté les douloureuses réformes structurelles nécessaires et qui impliquaient une libéralisation économique, une déréglementation, une flexibilité accrue dans les prix et dans les marchés (en particulier dans celui du marché du travail), d'une réduction des dépenses publiques ainsi que du retrait et du démantèlement du pouvoir syndical et de l'Etat providence. Avec l'euro, malgré toutes les erreurs, les faiblesses et les concessions dont nous discuterons plus tard, ce type de comportement irresponsable et de fuite en avant n'est désormais plus été possible»10.


Craintes renouvelées d'une crise monétaire:  l'or et les crypto-monnaies comme protection


Au cours des années 1980 et 1990, les économistes monétaristes étaient convaincus d'avoir créé une alternative légitime à l'étalon-or avec l'imposition de limites à l'inflation de la monnaie papier. Davantage de pays ont adopté l'euro, et d'autres pays d'Amérique latine et des Caraïbes ont choisi le dollar américain comme monnaie officielle (Panama, Bahamas, Équateur).

Des pays tels que la Nouvelle-Zélande, la Grande-Bretagne et le Canada ont adopté un cadre de «ciblage de l'inflation» qui limitait considérablement la capacité des banques centrales à gonfler leur masse monétaire. Pendant cette période, les médias financiers et les économistes universitaires ont largement ignoré les métaux précieux en tant que baromètre de la stabilité globale et de l'inflation. Les cours de l'or et de l'argent n'étaient même pas cités sur les premières pages du Wall Street Journal ni dans la section affaires du New York Times. Mais tout cela a changé au cours du nouveau millénaire, en particulier après la crise financière de 2008. Comme je l'ai indiqué dans la préface de la 4e édition de ce livre, «la crise financière de 2008 et la grande récession qui a suivi ont ébranlé le socle même de notre système actuel de monnaie papier (fiat) à effet de levier et ont révélé les défauts fondamentaux d'un modèle monétaire fondé sur la Banque Centrale, l'inflation de la monnaie de papier, des effets de levier excessifs et une mauvaise gestion du système bancaire par le gouvernement.» Aujourd'hui, le Wall Street Journal, Yahoo Finance et CNBC mettent en évidence les cours de l'or et de l'argent comme indicateurs économiques clés.

La montée du Bitcoin et des autres crypto-monnaies laisse penser que le public ne fait pas confiance aux monnaies officielles du gouvernement -dollar, euro, yuan, etc.- en cette période de dépenses déficitaires et d'endettements élevés.

Mais le public ne peut pas plus faire confiance aux crypto-monnaies. Les lingots d'or tangibles et les pièces d'or sont toujours très demandés. Les pays ayant d'importantes activités minières émettent toujours des pièces d'investissement en or et en argent (hélas, la France n'en fait pas partie). Environ 17 entités gouvernementales émettent des pièces en or et en argent aux États-Unis (l'aigle), au Canada (la feuille d'érable), en Autriche (philharmonique de Vienne), en Chine (le panda), en Australie (la pépite d'or), en Afrique du Sud (le krugerrand), entre autres.

Des millions de ces pièces sont frappées chaque année et se retrouvent dans les coffres des collectionneurs et des numismates/vendeurs d'or en tant qu'investissements «de survie». Même les gestionnaires de fonds établis peuvent recommander aux investisseurs de conserver 5% de leurs actifs en or afin de se protéger contre l'inflation et la crise. Même si les banques centrales et les pays souverains ne sont plus tenus de suivre les règles d'un étalon-or, ils hésitent tous à vendre leur or. Les pays les plus importants sont les États-Unis avec 8134 tonnes de lingots d'or et de pièces de monnaie, suivis par l'Allemagne (3370), l'Italie (2452), la France (2436), la Russie (2168) et de la Chine (1885).

La Chine accumule de manière agressive de l'or. En 2007, elle a dépassé l'Afrique du Sud en tant que premier producteur d'or au monde. C'est également le plus grand importateur d'or au monde. Ella a doublé ses avoirs en or au cours des cinq dernières années. Les Chinois doivent être des élèves du "Péché monétaire de l'Occident" de Jacques Rueff!

Les stocks miniers sont une autre affaire. Ils ne peuvent pas être considérés comme une protection à long terme contre l'inflation et la tourmente économique, mais ils conviennent mieux comme spéculations à court terme. Non seulement les actions minières sont plus volatiles que l'or ou le marché boursier en général, mais presque toutes les sociétés minières exploratoires sont notoirement surendettées et surcapitalisées avec trop de dettes. Elles réussissent bien pendant la phase d'expansion, mais pendant le krach inévitable, le financement de la dette devient irremboursable et les actions or s'effondrent11.


Retourner à l'or?


La plupart des économistes qui favorisent l'offre sont favorables à un retour à une version de l'étalon-or, y compris Steve Forbes, Arthur B. Laffer, Lew Lehman et Steve Moore. On a plusieurs choix.

Premièrement, il y a ceux qui sont favorables à un retour à l'étalon-or classique international, où les Banques Centrales et les gouvernements des États souverains seraient tenus de maintenir un niveau élevé de réserves d'or et où la monnaie serait convertible à un prix fixe de l'or. Les économistes estiment qu'il faudrait augmenter le prix de l'or à 10.000 dollars l'once, ou plus, pour revenir à l'étalon-or classique, ce qui entraînerait une perturbation majeure de la répartition de la richesse dans le monde. Un retour à l'étalon-or classique est considéré comme irréaliste par presque tous les économistes.

Deuxièmement, certains économistes sont favorables à un retour à l'étalon d'échange de l'or. Steve Forbes préconise que le dollar et d'autres monnaies «soient fixés à l'or à un prix donné», sur la base «d'une moyenne des prix de l'or récente sur 5 ou 20 ans»12. Si le prix de l'or sur le marché était supérieur au prix fixé, la Réserve Fédérale restreindrait sa masse monétaire en vendant des obligations d'État dans des opérations de marché ouvert; si le prix de l'or tombait au-dessous du taux fixé, cela agrandirait sa masse monétaire en achetant des obligations.


Une telle politique serait-elle stable?


Les critiques se plaignent que cela pourrait entraîner une inflation excessive ou une déflation en fonction du laps de temps qui s'écoulerait entre les restrictions et agrandissements et le cours de l'or

Un troisième choix, le plus faible des politiques monétaires basées sur l'argent solide, consiste pour la Réserve Fédérale et les autres Banques Centrales à adopter une règle du «ciblage en or», semblable au ciblage de l'inflation ou à la règle monétariste (augmentation de la masse monétaire à un rythme soutenu).

La Banque Centrale serait tenue de surveiller le prix de l'or et si le prix augmentait trop rapidement, elle envisagerait de s'engager dans une restriction monétaire, ou, si le prix de l'or baissait fortement, elle envisagerait alors une politique de monnaie facile. Mais il n'y aurait pas de prix officiel pour acheter ou vendre de l'or et les Banques Centrales prendraient en compte d'autres facteurs tels qu'un indice de matières premières ou de prix ou bien la règle de Taylor.


Les 7 leçons dans ce livre


Ma thèse de doctorat sur l'étalon-or a été achevée en 1977 à l'Université George Washington. Depuis, elle a été publiée et réimprimée aux Etats-Unis avec de nouvelles introductions au cours de ces 43 dernières années. Donc voici les 7 conclusions fondamentales auxquelles je suis parvenu depuis que j'écris sur ce sujet:


1. L'or est stable: l'offre de l'or monétaire augmente à un taux constant entre 1 et 2% par an. C'est très similaire à la règle monétaire de Milton Friedman, elle ne décline jamais et augmente toujours à un rythme assez constant.


2. L'étalon-or n'a pas causé la Grande Dépression: même sous l'étalon-or échange, les banques centrales avaient la capacité de contrer la dépression déflationniste et d'être le prêteur de dernier recours. Elles ne l'ont pas fait, en grande partie à cause de leur adhésion à la doctrine des factures réelles.


3. L'or est déflationniste: si toutes les Nations adoptaient un étalon-or classique, il fournirait une base monétaire stable et légèrement en hausse, mais se traduirait par une déflation séculaire des indices de prix, car la production économique de biens et de services augmente plus vite que 1 ou 2% par an.


4. L'étalon-or n'est pas un fardeau pour la société. Comme l'a souligné Roger Garrison, économiste chez Auburn, le coût en ressources des activités d'extraction, de fabrication et de stockage des métaux précieux continue d'exister même après avoir quitté l'étalon-or. Voir le chapitre 4 de ce livre.


5. Les métaux précieux sont des protections à long terme sur l'inflation: depuis l'élimination de l'étalon or en 1971, l'or et l'argent sont devenus des couvertures supérieures face à la hausse du coût de la vie. En 1960, un livre relié coûtait 2 dollars - deux dollars en argent. Aujourd'hui, deux dollars en argent valent 40 dollars, tandis que les best-sellers cartonnés coûtent moins de 30 dollars. Mais ils peuvent traverser un marché baissier pendant des années. Les investisseurs avisés doivent souscrire une police d'assurance couvrant jusqu'à 5% de leur portefeuille en métaux précieux.


6. Les actions minières sont intrinsèquement volatiles: les actions minières et les actions cotées en centimes se sont avérées plus volatiles que le prix de l'or et de l'argent et servent mieux en tant que spéculation à court terme. Elles ne sont pas qualifiées d'investissements à long terme.



7. Une crise monétaire pourrait précipiter le retour à l'étalon-or. Les intérêts acquis au gouvernement préfèrent la souplesse et le pouvoir de la Banque Centrale pour manipuler la masse monétaire, les taux d'intérêt et les réserves obligatoires. Mais une grave crise économique et un effondrement pourraient forcer les gouvernements à retourner à l'or.


La théorie monétaire moderne pourrait précipiter une autre ruée vers l'or


Qu'est-ce qui pourrait causer une autre crise monétaire? L'adoption de la nouvelle «théorie monétaire moderne» (MMT) par des radicaux hétérodoxes et des hommes politiques démocrates socialistes pourrait rallumer une nouvelle vague d'inflation et déstabiliser le système monétaire mondial. 

Les défenseurs du MMT soutiennent essentiellement que, dans un système monétaire “en papier”, sans les entraves de l'or, ou un office monétaire, le gouvernement dispose de ressources illimitées pour obtenir le plein emploi et des garanties d'emploi. 

Dans le livre le plus important consacré au MMT, les auteurs déclarent carrément: «Nous devons rejeter le culte de l'austérité... Un pays souverain qui émet sa propre monnaie ne fait face à aucune contrainte financière... Il ne peut jamais manquer d'argent... Le gouvernement peut toujours dépenser plus que ses revenus en créant sa propre monnaie [ planche à billets ]. Il peut supporter des déficits indéfiniment et sans risque de solvabilité.»13 

Pour les historiens de l'économie traditionnelle, le MMT ressemble à une recette pour rejouer le fiasco de John Law vendant les actions du Mississippi, mais à une échelle beaucoup plus grande. Comme l'a remarqué Adam Smith, «Il y a beaucoup de ruines dans une Nation» et les radicaux hétérodoxes sont déterminés à le prouver et à revivre les pires épisodes d'inflation que le monde ait connu. Jacques Rueff l'a aussi écrit: «L'inflation offre des revenus plus élevés aux salariés, mais elle leur donne tout de suite le goût du niveau de vie promis, qu'elle réduit habilement en augmentant les prix, comme pour exacerber délibérément les regrets des victimes de cette prospérité éphémère. Pourrait-il y avoir un dispositif plus diabolique pour éveiller un sentiment de frustration?»14


Conclusion


La mort de l'or a été prédit à maintes reprises, mais le métal jaune survit toujours, ressuscité à chaque fois qu'une nouvelle crise s'invite.

Et cette dernière crise monétaire ne sera pas la dernière. Comme le résumait Jim Dines: «L'or est le pilier de l'univers monétaire».


Mark Skousen, New York, janvier 2020  pour la sortie française de son livre. 


Table des matières


6 # Remerciements

11 # Sur Mark Skousen

13 # Préface de Mark Skousen pour l'édition française

14 Est-ce que le standard or a engendré la Grande Dépression ?

16 Une cause peu connue d'instabilité monétaire: La vraie doctrine des factures

17 La fin de l'étalon-or: Le dernier combat de la France

18 Comment survivre dans un monde d'argent papier

22 L'euro comme un quasi-standard or !

23 Craintes renouvelées d'une crise monétaire: l'or et les crypto-monnaies comme protection

25 Retourner à l'or?

27 Les 7 leçons dans ce livre

29 La théorie monétaire moderne pourrait précipiter une autre ruée vers l'or

30 Conclusion

32 # Avant Propos à la 4e édition américaine

33 Le retour de l'étalon-or?

34 L'or n'est pas un produit de base comme les autres

37 L'or comme valeur refuge

40 L'or comme investissement

40 L'or comme prévisionniste

42 # Avant Propos à la 3e édition

43 L'or comme étalon idéal

45 L'étalon-or accusé d'avoir engendré la Grande Dépression

47 Les gouvernements doivent-ils vendre leur or?

50 La banque libre est-elle la solution?

51 L'or comme moniteur de l'inflation

54 # Avant Propos à la 2 édition

56 # CH 1 Itroduction

59 La tradition du 100% or

63 Opération d'un étalon-espèce pur

65 Problèmes économiques et politique monétaire

67 La contribution de l'école de la monnaie solide

70 # CH 2 La tradition 100% espèces, L'origine de l'argent

72 L'introduction des pièces -jetons

74 L'origine de la banque-client

76 Les banques continentales de dépôt

78 La banque en Angleterre

80 Le rôle des orfèvres

87 Perspectives contemporaines de la banque moderne.

88 La réaction américaine à la monnaie-papier

92 Le sentiment anti-banque au début du XIXe siècle

99 Le mouvement anti-banque durant les années 1830

102 La «British Currency School»

106 La pensée économique pendant la guerre civile

110 L'étalon-espèces pur au XXe siècle

119 La renaissance de l'étalon-espèce pur?

121 Résumé

124 # CH 3 Éléments pour un étalon-espèces pur

124 Le principe fondamental

125 Unité monétaire de compte

126 Éléments d'un étalon-espèce pur

127 Étalons parallèles vs bimétallisme

131 La frappe

131 Circulation selon le poids ou la valeur faciale?

134 Les pièces jetons

136 Le coût de battre monnaie

137 La frappe privée

141 Les substituts de la monnaie-papier

144 Le rôle de la banque

145 Applications juridiques d'une proposition du 100%

147 Comment la banque peut opérer sous la règle du 100%

149 Les prêts sous la règle du 100%

150 Les comptes d'épargne et les dépôts à terme

151 Résumé

154 # CH 4 Problèmes économiques du cadre de l'espèce pure

154 Les avantages d'un étalon-espèces pur

155 Liberté et droits de propriété

156 Une autorité monétaire indépendante

156 Stabilité économique et bancaire

158 La courbe coudée de la réserve d'or

160 L'absence de déflation monétaire

163 L'expansion monétaire sous l'or

168 Les effets de l'or sur les réserves monétaires mondiales

169 L'impact de la ruée vers l'or sur la masse monétaire domestique

170 Les effets internationaux de l'étalon 100%

172 Objections à un étalon-espèce pur

173 La règle du 100% et la «banque libre»

174 La question de la liberté et de la fraude

179 La «banque libre» est-elle déstabilisante?

184 L'élasticité de la monnaie et les besoins du commerce

189 Les lourdes restrictions sur la banque

191 La stabilité des prix et l'inflation de l'or

195 L'histoire de la stabilité des prix sous l'or

196 Les coûts élevés de production: l'espèce comme gaspillage des ressources?

207 L'économie d'un étalon «idéal» Un étalon-espèce pur Vs un étalon fiduciaire pur

215 Critiques de la théorie autrichienne du cycle commercial

217 Le cycle commercial sous un étalon-or pur

220 Résumé

225 # CH 5 Banque & Fraude

225 Les orfèvres et l'origine de la banque

228 La question de la fraude bancaire

230 Le rôle du gouvernement

230 La question de la banque libre: stabilité, convertibilité, et remboursabilité

233 Stabilité et le niveau de prix

234 Monnaie-papier Vs Monnaie-marchandise

236 Les systèmes de réserves pleines de nos jours

238 La question de la praticité

239 L'évasion bancaire et les dépôts à terme

241 La période de transition

242 Leçons de la tradition de la monnaie solide: réaffirmation de la thèse

245 # CH 6 Comparaison entres les 4 étalons monétaires

254 # Bibliographie

HRM-BUSKOUSEN






Site sécurisé par GeoTrust SSL-EV pour le Jardin jusqu'au 8 juillet 2020. Payline   HIGH SECURITY est certifiée pour VISA et Mastercard avec audits mensuels sur 259 points de sécurité.

PAR THEMES :
  Anges et anges gardiens
  Apparitions de la Vierge
  Au-delà
  Howard Bloom
  Climat
  Documents bibliques
  Economie
  Enoch
  Frontières de la mort
  Génétique
  Histoire des religions
  Oeuvres intégrales
  La Vie du Christ
  Mika Waltari
  Or - Argent
  Pierre Jovanovic
  Mysticisme
  Mythologie
  Nag Hammadi
  Réincarnation
  Romans surnaturels
  Santé
  Saints et Prières
  Sumer
  Vie après la mort
  Velikovsky
  Zillmer

  Les Nouveautés
  Vidéos YouTube
  Catalogue Gratuit
  Facebook
  Twitter




La compensation symbolique du cerveau, par le Dr Thomas Lamotte
HRM-BUCOMPENSATI



Mémoires de l'Au delà du Dr Michael Newton
HRM-BUMEMOIRES




Le scandale De Litra  et le marché de l'or en France de 1900 à 1970
HRM-BUDELITRA




Cliquez ici pour Et si la maladie...
HRM-BUMALADIE




Cliquez ici pour Interpretation des Maladies
HRM-BUINTERPRET




Extreme Money
HRM-BUEXTREME




La crise financiere de 1789-1799
HRM-BUCRISE1789




l'or des fous
HRM-BUORDESFOUS




Cliquez ici pour Le Retour au Standard Or
HRM-BUSTANDARDOR




Cliquez ici pour Enquete loi du 3 janvier
HRM-BUTROIS1973




Cliquez ici pour L'Effondrement du Dollar et de l'Euro et comment en profiter
HRM-BUDOLLAR




Cliquez ici pour Voir Paris et Mourir
HRM-BUVOIRPARIS




Cliquez ici pour les Photos de Fatima
HRM-BUFOTOS




Cliquez ici pour Dernieres Paroles
HRM-BULDPC



Cliquez ici pour Therese Neumann
HRM-BUNEUMANN




Cliquez ici pour LE LIVRE MYSTERIEUX DE L'AU-DELA
HRM-BULIVREMYS



Cliquez ici pour A LA RECHERCHE DU JARDIN D'EDEN
HRM-BUJEDEN



Cliquez ici pour LA RACE DE LA GENESE
HRM-BURACEGEN



Cliquez ici pour HIVER COSMIQUE
HRM-BUHIVERCOS



Cliquez ici pour le Code du Parthenon
HRM-BUCODE



Cliquez ici pour LE GRAND DEREGLEMENT DU CLIMAT
HRM-BUCLIMAT




Cliquez ici pour LES PONTS
HRM-BUPONTS



Cliquez ici pour SAINT JUDE
HRM-BUJUDE




Cliquez ici pour ATHENA
HRM-BUATHENA



Cliquez ici pour DERRIERE LES PORTES DE LA LUMIERE
HRM-BUPORTES




Cliquez ici pour LA MACHINE POUR PARLER AVEC L'AU DELA
HRM-BUMACHINE




Cliquez ici pour LE DICTIONNAIRE DES ANGES
HRM-BUDICOANGE




Cliquez ici pour RAS LE BOL
HRM-BURLB




Memoires de l'Au Dela de Michael Newton
HRM-BUMEMOIRES





La Vie entre les Vies de Michael Newton
HRM-BULAVIENTRE




Cliquez ici pour Journees dans l'au dela...
HRM-BUJOURNEES




Cliquez ici pour SOUVENIRS DE L'AU-DELA
HRM-BUSOUV




Cliquez ici pour LA VIERGE DE L'EGYPTE
HRM-BUVIERGEGY



Cliquez ici  pour LA VIERGE DU MEXIQUE
HRM-BUVIERGMEX



Cliquez ici  pour le bloc notes
HRM-BULINGOT



les Integrales




Livraison express

France 24h ou 48h et International par Colissimo.


recevoir le catalogue gratuit

catalogue gratuit

©   S.   A.   S.   E d i t i o n s   L e   J a r d i n   d e s   L i v r e s   ®   2 0 0 1   -   2 0 2 0

14   Rue de Naples,   Paris   75008   France   -   Tel: (33) 01 44 09 08 78
ouvert de 11h à 12h30 et de 14h30 à 18h du lundi au vendredi sauf jours feriés

Villiers ou Europe ou Saint Lazare

directs (cliquer la station pour charger le pdf) :
30 Villiers - 53 Europe - 66 Europe - 80 Europe - 94 Lisbonne - 95 Europe

pour changer à Saint-Lazare : 20 - 21 - 24 - 26 - 27 - 28 - 29 - 54 - 274

Pour nous téléphoner: (33) 01 44 09 08 78
Pour nous écrire:  

site enregistre a la CNIL
Site enregistré No 1220886     Déclaration de confidentialitfé
S i t e   S é c u r i s é   p a r  :
M o n e x t - P a y L i n e - O r a n g e   HIGH SECURITY pour la partie Visa -Mastercard - Paypal
S S L 2   RC4-TLS1   par Geotrust pour le Jardin des Livres
V e r i s i g n   certifie la page Payline.
Monext-Payline est certifié VISA et Mastercard.
Conditions Générales de Vente - références et bibliographies: ndbp - auteurs

twitter jardin des livres        

instagram editions le jardin des livres     pinterest editions le jardin des livres

geotrust     geotrust site securisé    

le jardin des livres

04:37:02 Wednesday 1-Apr-2020
editions, jardin, livres, gillian tett, blythe masters, antal fekete, james turk, anges gardiens, newton, enoch, manuscrit, pere brune, mika waltari, melvin morse, bouflet, velikovsky, zillmer, henoch, ange gabriel, howard storm, vie apres la mort, fatima, secret, NDE, EFM, pdf gratuits, telechargement, vierge, howard bloom, jardin d'eden, apparition de fatima, kleptocratie francaise, troisieme secret de fatima, darwin, pierre jovanovic, 777, 666, dictionnaire, uriel, davidson, collins, newton, reincarnation, nag hammadi, saint jude, manuscrits de la mer morte, milik